images

Bienvenue au nouveau site web du Club Richelieu de Windsor Nous sommes un organisme bénévole, uniquement francophone, dans la région de Windsor, Ontario, Canada qui fait partie de la fraternité des Clubs Richelieu à travers le monde.

Nous vous encourageons à prendre un peu de temps pour mieux nous connaître. Nous sommes un groupe de jeunes et d’adultes qui voulons :

1. promouvoir la francophonie à l’échelle internationale, nationale et locale,

2. être au service de la francophonie et de la jeunesse par des actions de type social, éducatif, culturel, politique à caractère non partisan et économique; et

3. contribuer et encourager l’épanouissement des talents de nos membres.

Vous pouvez consulter l’onglet «Calendrier» pour les dates de nos rencontres.

Chers membres Richelieu,

Tous les membres du conseil d’administration du Club Richelieu Windsor se joignent à moi pour vous souhaiter de bonne fin des vacances d’été 2016 et une très bonne nouvelle année Richelieu.

Nous remercions chaleureusement les personnes qui ont décidé d’appuyer la mission du Club en y adhérant officiellement en 2016 et nous invitons -à faire de même- tous ceux et celles qui ont croisé notre route à un moment donné depuis notre dernière assemblée générale de Mai 2016, qui ont à cœur l’avenir de la francophonie dans notre région et qui ont complété et signé le formulaire d’adhésion au CRW.

Pour nourrir votre réflexion à ce sujet, nous vous rappelons qu’ouvert à tous, le Club Richelieu Windsor a pour mission de faire la promotion de la francophonie à l’échelle internationale, nationale et locale, ainsi que d’être au service de la francophonie et de la jeunesse par des actions de type social, éducatif, culturel, économique  et politique à caractère non partisan. Cette mission contribue à l’épanouissement des individus et des collectivités.

Voici un bref rappel de nos activités depuis la date d’aujourd’hui et un portrait de celles à venir :

Nous avons promis aux membres une refonte du site du CRW et nous sommes confiants qu’il sera complètement rénové et opérationnel au début du mois de Septembre 2016. Avec le nouveau site, vous aurez une information actualisée sur les activités du club, une communication interactive et un bulletin de nouvelles mensuel qui sera consultable en ligne.

Notre site web continuera sa veille sur les enjeux sociaux, éthiques et culturels de notre francophonie, mais il sera désormais renforcé par notre compte Twitter existant et Instagram qui sera créé. N’hésitez pas à partager des informations pertinentes qui pourraient les étoffer. Notre page Facebook servira également à relayer des annonces liées à la vie du club.

Nous prendrons l’opportunité pour nous remémorer la route franchie par notre francophonie commune et nous travaillerons étroitement avec d’autres organisations francophones de la région pour tisser des partenariats solides afin de sauvegarder et promouvoir notre chère langue, le Français, dans nos communautés et, plus encore, dans les groupes des jeunes. Les activités culturelles francophones seront au rendez-vous.

Nos rencontres mensuels se feront autour des soupers que nous aurons dans les différents endroits/localités de notre communauté francophone. Dans un message séparé, nous vous ferons parvenir les dates et les lieux de ces soupers et n’hésitez pas à y inviter vos amis et connaissances.

Nous comptons bien sûr faire entendre notre voix dans les forums sur l’éducation supérieure et d’autres projets plus orientés vers le grand public sont aussi en train d’être mijotés. Vos suggestions sont les bienvenues.

C’est avec un plein d’énergie que nous vous adressons donc tous nos meilleurs vœux pour l’année Richelieu qui commence.

Nous nous retrouvons le mercredi, 14 Septembre 2016 pour la ”Soirée de reconnaissance des membres pour les années de service” et ”l’intronisation de nouveaux membres”.

Bonne année Richelieu 2016-2017 !

_________________

R/Albert Nsabiyumva

Historique du Club Richelieu Windsor

C’est avec une certaine curiosité qu’une vingtaine de francophones de Windsor répondaient à l’appel de bien vouloir se rencontrer dans le but de fonder un club Richelieu à Windsor. C’était au printemps de 1950. Richelieu? Qu’est-ce donc? Qui est-ce? Que fait-il? Au cours du souper en présence de deux officiers du club Ottawa-Hull, on apprenait les réponses à toutes ces questions. Lorsque les convives se sont laissés, ce n’était plus la curiosité que les motivait mais bien une certaine impatience à prendre les démarches nécessaires afin de réaliser la fondation du club Richelieu Windsor.

Ce souper a été suivi par quelques mois de correspondance avec la Société Richelieu, des soupers et rencontres d’étude et de planification, de recrutement pour enfin arriver à la demande d’affiliation faite le 8 janvier 1951. Les requérants étaient au nombre de 16 dont 10 ont accédé à la présidence au cours des années subséquentes.

La présentation de la charte s’est faite le 25 octobre 1951. L’événement a fait l’objet d’une fête au cours de laquelle on y a entendu les exhortations à l’action du président national, Arthur Desjardins.

La cause principale du club était l’enfance malheureuse. Avec un mandat bien défini et de l’enthousiasme, ce fut par la suite le temps de lever des fonds. Le comité des œuvres s’est mis à l’ouvrage et les citoyens de Windsor se sont vus solliciter pour l’achat de billets de tirage d’autos et une variété de prix de plus ou moins grande valeur. Les coffrets se sont garnis suffisamment pour permettre aux membres de s’épanouir dans cette bonne cause qu’est l’enfance malheureuse.

La première œuvre communautaire a été l’ameublement et le maintien d’une chambre au plancher des enfants de la nouvelle aile de l’Hôtel Dieu de Windsor. Le club a fourni pour l’occasion un certain nombre de fauteuils roulants dont il en fit la distribution pour plusieurs années à de nombreuses familles dépourvues, ainsi que des paniers de nourriture lors de Noëls moins abondants que ceux que nous connaissons aujourd’hui.

Comme club de service, le Richelieu a pris sa place sur le conseil interclubs qui permettait une communication et une coordination d’œuvres entre les différents clubs de service de la ville. On évitait ainsi de monter des compagnes de sollicitation ou autres activités qui auraient entré en conflit avec les plans des autres clubs.

Au cours de ces années, le Richelieu Windsor a pris part à l’administration de la Société par une représentation au Collège Permanent dans la personne de feu Dr Fernand Lacasse et ensuite au Bureau des Gouverneurs avec Paul Simard, Gouverneur de la région 10.

En 1952, le Richelieu se faisait voir aux fêtes du premier festival international. Sa participation était sous forme d’un restaurant de plein air, manié par les Richebelles du jour. En 1956, Windsor se trouvait déjà désigné comme lieu du neuvième congrès de la Société Richelieu. Sous l’égide du président de 1956, Louis-Philippe Séguin, le programme s’est déroulé dans non moins de quatre hôtels, Prince-Edward, Norton Palmer, Elmwood et Thomas’ Inn.

En 1967, notre club a pris part aux fêtes du centenaire du Canada en organisant une présentation de la fabuleuse troupe de danse les Feux Folets. Nous ne pouvons citer toutes les œuvres accomplies pour le club Richelieu Windsor au fil des ans, la liste serait fort longue. Nous ne pouvons pas non plus nommer tous les membres qui ont vécu de la devise Richelieu. Les événements publics n’avaient pour but que de fournir aux membres l’opportunité de s’épanouir dans la mise en œuvre et l’accomplissement d’un grand nombre d’œuvres charitables et fraternelles chez les gens nécessiteux. Dans le désespoir qui régnait dans certains foyers, le Richelieu a pu faire pénétrer un rayon d’espoir tout en réalisant son but primaire, PAIX ET FRATERNITÉ !

Fondateurs :

  • Antoine Titley, agronome
  • Dr A. Jacques, médecin
  • Rosario Masse, comptable
  • Charles Marier, statisticien
  • L. P. Séguin, comptable
  • C. X. Charron, inspecteur
  • Pierre Gouin, instituteur
  • Dr Fernand Lacasse, dentiste
  • Marcel Théoret, Ford Canada
  • A. Roy, Ford Canada
  • E. R. St-Denis, manufacturier
  • Léo Sylvestre, avocat
  • Rosaire Lanoue, médecin
  • Charles Quenneville, gérant de la coopérative
  • Louis Bézaire, assurances générales

Biographie du fondateur du club Richelieu Windsor – Fernand Lacasse

Lacasse, Gérard Fernand [pseud. : Louis Lebrun, Jean Gérard], Chirurgien-dentiste et journaliste. Tecumseh (Ontario), 1er janvier 1916 – Emeryville (Ontario), 4 juin 1966. Fils de Gustave Lacasse (1890-1953) et de Marie-Anne Saint-Pierre (1890-1944); frère d’Hubert (1918-1977), Hélène (1919- ), Maurice (1920-1996), Aline (1922- ), Yvon (1923-1980), Georgette (1925- ), Hector (1926-1977), Annette (1927- ), Jean-Louis (1930- ), Lucien (1931- ); neveu de Damien Saint-Pierre; marié à Lucienne Guillaume, 6 octobre 1951; père de François, Gustave, Karen, et Astrid. Cours primaire à Tecumseh; cours préparatoire au Collège Notre-Dame, Côte-des-Neiges (Montréal); études classiques à l’Université d’Ottawa; études en chirurgie dentaire, diplômé de l’Université de Toronto. Armée canadienne, Corps dentaire, service actif en Angleterre, [194-]-1946. Chirurgien-dentiste à Windsor, à partir de 1946. Copropriétaire, avec son frère Maurice, et directeur du journal La Feuille d’Érable (fondé par son père en 1931), Tecumseh, 1953-1958. Président fondateur du Club Richelieu de Windsor. Président de l’Association Saint-Jean-Baptiste de l’Ouest de l’Ontario, élu en 1951. Association canadienne-française d’éducation de l’Ontario, aujourd’hui l’Association canadienne-française de l’Ontario, 1951-1963; président régional pour les comtés de Kent et d’Essex; président du Comité de coordination (regroupant les organismes francophones de la région de Windsor); membre du Conseil d’administration et vice-président. Cofondateur : caisses populaires de Windsor, en 1948, et de Tecumseh, en 1958; Centre canadien-français de Windsor, en 1958. « Il fut […] l’âme dirigeante du mouvement pour la fondation d’un collège classique […] » et « […] de la campagne qui a permis, en 1958, la fondation de Saint-Jérôme de Windsor, la seule paroisse urbaine française du diocèse de London » (Le Droit). Ordre de Jacques Cartier : membre; désigné par la CX au Conseil provincial de l’Ontario, pour l’année 1956-1957.

Notre club local adhère aux buts du Richelieu International qui sont :

  1. L’épanouissement de ses membres
  2. La promotion de la francophonie
  3. L’aide à l’enfance.

Nous sommes fiers d’être là depuis plus de 50 ans, et aussi très heureux d’être les parrains du Club Les Campagnards de Pointe-aux-Roches avec lequel nous collaborons de très près dans la majorité de nos activités. Nos deux clubs sont mixtes. Avec eux, nous avons organisé le Congrès International Richelieu 2001.

Conseil d'administration 2017-2018

PrésidenteDonna Messier Hodgins

Vice-présidentRaymond Vigneux

Président sortantAlbert  Nsabiyumva

SecrétaireTom Sobocan

DirecteurBrant Valenciuk

AdministrateurJohn Cooper

TrésorieJean-Blanchette

Chargé média sociauxLéon Juvénal Hajingabo